Témoignage : J’ai décidé de ne plus prendre de pilule contraceptive

Je vais prendre le temps d’aborder un sujet qui touche toutes les femmes, mais qui nous enquiquine énormément : La pilule contraceptive. J’ai envie de vous partager mon témoignage, car je prends la pilules depuis mes 15 ans, (oui c’est beaucoup et vous avez raison) ! Mais depuis que j’ai décidé d’avoir un enfant, l’arrêt de la pilule a été pour moi une libération. Je vais essayer de rendre cet article utile et conséquent, pour que vous puissiez comprendre les avantages et les inconvénients à arrêter la pilule contraceptive. Pourquoi et comment j’ai arrêté la pilule ? Comment je me suis sentie et je me sens aujourd’hui ? Comment j’envisage la suite ?

Attention, je précise qu’en rédigeant mon témoignage je n’incite personne à arrêter la pilule, je parle de mon expérience personnelle. Chaque femme est unique et réagit différemment à cette contraception. Peut-être que dans mon témoignage vous allez vous reconnaître dans la façon que l’on se sent dans notre corps, mais le but est de tout simplement vous confiez les conséquences positives et négatives que cela m’a apporté.

Il existe bien-sûr d’autres moyens de contraception, mais moi la question que je me pose vraiment est : ces hormones sont-elles vraiment bonne pour notre corps et notre santé ? Je souhaite vous faire part de mon quotidien et les changements que ça a pu infliger à mon corps. De toute façon, il suffit juste de regarder les effets secondaires sur la description de ce fichu comprimé, la liste est quand même longue, il faut se l’avouer ! Et franchement, au fur et à mesure, j’ai dis STOP !

Pourquoi j’ai arrêté la pilule ?

Pour être honnête, j’ai commencé à prendre la pilule très jeune, à 15 ans. Je ne l’ai pas reçu comme contraceptif, mais parce que j’ai eu des problèmes d’acnés à cause de nos chères amies les hormones. Disons qu’au départ, elle s’est un peu imposée à moi comme la solution miracle ! Par la suite, la pilule m’a été prescrite comme contraception et le gynécologue ma prescrit une nouvelle pilule LEELOO... Et là, ce fût le drame… J’ai gardé cette pilule longtemps sans même savoir qu’elle allait me poser tous ses soucis : acnés sévère, mycose, migraines, problèmes veineux, douleurs de règles très intense et j’en passe… J’ai donc pris la décision de changer de pilule. Vous allez trouver ça bizarre mais ce n’est même pas mon gynécologue qui a voulu me changer ma pilule, mais un médecin esthétique que j’ai décidé de rencontrer pour guérir ma peau car malheureusement à cause de cette « cochonnerie » elle a beaucoup souffert… Et j’ai basculé pour la pilule « Jasmine » Ouf ! Celle-ci a été bien mieux pour ma peau ! A ce moment je suis soulagée, mais par contre j’ai eu d’autres problèmes plus persistant… Et enfin, j’ai arrêté la pilule pour avoir ma petite fille. Je suis tombée très rapidement enceinte, malgré toutes ses années de pilule, en seulement 1 mois ! Enfin bref… Après mon accouchement, j’ai décidé d’allaiter ma fille, du coup on m’a proposé une nouvelle pilule que cette fois-ci, je ne connais pas du tout « Optimizette » que j’accepte de prendre car on m’explique que lorsque qu’on allaite on est pas protégé, que l’on peut rapidement tomber enceinte tout ça, tout ça… Je prends donc la décision de la commencer… Et ce fût une erreur total ! C’est tout simplement la pilule contraceptive la plus nulle que j’ai eu et qui ma causée autant de soucis. C’est pour quoi, j’en suis venue à la conclusion : J’ai décidé de ne plus prendre de pilule contraceptive et ce, depuis 2 mois à l’heure où j’écris ce post. Et en seulement 2 mois, je vois déjà les effets sur mon corps, sur ma peau et dans ma tête !

1 – Je l’ai arrêté pour ma santé :

Je parle de santé car honnêtement ce n’est pas chouette de devoir prendre un petit cachet tous les jours pour qu’au final notre corps lui se détraque complètement. C’est-à-dire qu’après mon accouchement quand j’ai commencé à prendre Optimizette, je me suis rassurée en me disant que puisqu’elle est microdosée, elle ne devrait pas me faire de mal… Et pourtant… A cause de cette pilule j’ai eu d’importants maux de ventre. Des ballonnements à répétitions, des nausées tous les jours… Tellement que j’ai réalisé des tests de grossesse en pensant que j’étais enceinte. Je suis même allé voir un gastroentérologue pour faire vérifier mes inconforts car c’était vraiment intense. J’avais parfois aucune envie de manger ou à l’inverse des fringales horribles. Parfois, rien que de voir de la nourriture, cela me donnait mal au coeur, au ventre… C’était vraiment désagréable.

Depuis que j’ai arrêté la pilule, bizarrement tous ses maux se sont volatilisés du jour au lendemain… Et que ça fait du bien de manger ce que je veux sans nausées ou maux de ventre !

Elle m’a aussi causée des problèmes veineux. Mes jambes ne m’ont jamais fait aussi mal que depuis que je prenais cette pilule. Sensation de jambes lourdes, des fourmillements, des douleurs, gonflements… Je suis déjà sensible à ce niveau-là et bien cette pilule a amplifié le problème. J’ai des petites varices présentes sur me jambes, j’ai dû les faire vérifier par un phlébologue qui m’a rassuré, mais qui m’a quand même dit de faire attention et qu’il faudra les faire vérifier de temps en temps ou si les douleurs persistes.

Depuis l’arrêt de la pilule, je n’ai presque plus de douleur aux jambes, tient tient… Toutes les sensations désagréables se sont évaporés ! Je n’ai plus du tout les jambes qui gonflent, je n’ai plus de fourmillements… Je me sens plus légère ! Mais quand j’y pense, je me dis que c’est horrible de faire du mal à son corps, juste en prenant un petit cachet tous les jours…

2 – Pour ma peau :

C’est malheureusement un combat que je vis depuis longtemps. Mais ce qui m’énerve c’est que grâce à mes soins esthétiques et avant que je tombe enceinte, ma peau était si belle et en si bonne santé ! Et puis, la pilule m’a tout abîmé à nouveau et qu’est-ce que je suis déçue… J‘ai commencé à avoir des boutons sur le visage sous forme de microkystes douloureux et qui démangent… Je pensais que c’était dû à la chute d’hormones après accouchement car j’entendais souvent dire que ça pouvait arriver… Et puis j’en ai eu sur le dos, sur le torse… Et j’ai pris conscience que ça pouvait être ma pilule contraceptive car j’avais l’impression de revivre le même enfer qu’avec la pilule LEELOO… Et c’est surtout pour cette raison que j’ai dis stop. Car psychologiquement c’était dure pour moi de me voir avec autant d’acnés… Et surtout, j’en avais marre de souffrir quand je me démaquillais, que je faisais mes soins du visage etc…

Depuis que j’ai arrêté Optimizette, les microkystes ont complètement disparus ! Les boutons aussi ! Ouf, quel soulagement ! Heureusement que je m’en suis rendue compte avant que ça ne s’empire… Mais par contre, les conséquences c’est que cela m’a laissé des marques sur le visage, sur le dos… Il va me falloir de la patiente pour vaincre ses imperfections, il faut un peu de temps pour effacer tout ça. Mais je sais que ça finira par s’estomper avec la bonne routine beauté. Et puis, dès que je le pourrais, je retournerais voir mon médecin esthétique pour qu’il puisse m’aider à rendre ma peau plus jolie ! La pilule chez moi, ça me détraque ma peau… Quelle saleté !

3 – Pour mon couple :

Aïe, aïe, aïe… Un sujet un peu tabou… Parlons de la libido. Alors-là, je vais vous avouez quelque chose… Depuis que j’ai arrêté la pilule, je me sens ressourcée et ma libido est multipliée ! C’est un truc de dingue ! Au départ, quand je lisais que l’arrêt de la pilule avait une influence sur la libido, j’étais assez septique. Et puis, je l’ai vécu ! Dis donc, c’est qu’ils ont raison ! Je reprends pouvoir de mon corps, de mes envies et je me retrouve vraiment en tant que femme. C’est honnêtement un point important qu’on le veuille ou non. Si j’étais sûre que l’arrêt de la pilule influencer autant sur nos envies et bien je l’aurais arrêté bien avant !

4 – Pour mon bien-être :

Je me rends compte que la pilule influence aussi sur nos émotions. Et la pilule Optimizette ne m’a vraiment pas aidé. Je suis déjà comme vous le savez quelqu’un d’Hypersensible, et bien avec cette pilule, mes émotions étaient encore plus décuplées. Très difficile à vivre au quotidien. Puis les symptômes s’installent doucement mais sûrement. Quelques jours avant que j’arrête la pilule, je me rendais compte que celle-ci me rendait anxieuse, angoissé, beaucoup plus irritable et émotive. J’avais des sauts d’humeurs parfois sans raison apparentes. C’était juste plus possible. Bien-sûr, chez nous les femmes, pendant nos cycles menstruelles, nous avons toujours l’humeur un peu changeante, mais alors là, moi-même, je ne pouvais plus supporter ces symptômes.

Depuis que je l’ai arrêté, je ne ressens plus toutes ses choses-là. Je me sens bien mieux, que ce soit dans ma tête et dans mon corps. J’ai de nouveau le contrôle sur mes émotions. Je suis plus épanouie. Que je suis heureuse d’avoir mis fin à cette méthode de contraception.

Comment j’ai arrêté la pilule ?

De la plus simple des façons ; Quand j’ai découverts toutes les conséquences que vous cites au-dessus. Je me suis dis : Il est temps d’y mettre fin. J’ai donc pris la décision d’arrêter complètement la pilule. C’est pour mon bien-être personnelle et aussi une question de santé. Je ne vois pas pourquoi je continuerais de prendre cette cochonnerie, si celle-ci me détraque. Je n’ai pas fais de sevrage. Je l’ai arrêté après la fin de ma plaquette début Octobre. Je n’ai pas eu d’état de choc, ou de mal-être. Bien au contraire ! Du moment que j’ai arrêté d’ingérer ce petit cachet, j’avais l’impression de récupérer mon corps et de le retrouver en meilleure forme !

Comment je me sens aujourd’hui ?

Je me sens bien mieux et en meilleure forme. Mon corps et ma tête me disent « merci ». 2 mois plus tard, je vois déjà les effets positives de cette décision et je ne regrette pas du tout. Je suis heureuse de pouvoir parler de ce sujet librement car je sais que beaucoup d’entres nous n’osent pas parler de tout ça, de peur d’être jugée ou incomprise.

Mais bonne nouvelle, aujourd’hui j’ai pris la parole pour vous prouvez que oui, la pilule peut être mauvaise pour notre santé. Elle est bien sûr efficace en tant que contraception (et encore certaines femmes arrivent à quand même tomber enceinte sous pilule), mais elle est surtout pas très bonne pour notre organisme. Il faut dire, que nous choisissons la pilule par facilité, car souvent le gynécologue nous prescrit tout de suite ce mode de contraception. Je pense qu’il faudrait peut-être prendre le temps de se renseigner sur toutes les méthodes de contraception avant de la choisir.

Encore une fois, je parle de mon expérience personnelle. Je sais aussi que certaines femmes qui arrêtent la pilule ont une poussée d’acné incroyable et elles en souffrent. J’ai la chance de na pas vivre ce désagrément car moi au final j’en souffre quand je suis sous pilule. Comme je vous le disais, chaque femme est une unique est chaque témoignage aussi.

Et maintenant, comment j’envisage la suite ?

Tout simplement sans hormone et c’est ma décision. Je ne veux plus faire du mal à mon corps et à ma santé. C’est pour cela que je ne souhaite pas reprendre de contraception. Alors, on ma bien sûr parler de stérilet en cuivre, mais je sais que beaucoup de femmes ne le supporte pas. Alors oui, peut-être que je pourrais le supporter, mais franchement, je n’ai pas envie de tenter l’expérience. Parce que premièrement, avoir mal pour éviter de tomber enceinte je ne vois pas l’intérêt et puis deuxièmement, je ne suis pas sûre à 100% que ce soit efficace. Alors, je reste comme je suis, sans contraception et ça me va !

Avec mon homme nous faisons très attention, on utilise la méthode du retrait, mais nous avons conscience que celle-ci n’est pas non plus 100% efficace. Mais jusqu’à maintenant, ça a fait ses preuves et pour le moment cela nous convient. Il y a bien sûr aussi le grand classique, le bon vieux préservatif qui lui pour le coup est efficace !

Je pense honnêtement que je ne reprendrais plus de contraception. Même quand je ne souhaiterais plus d’enfant. Bien sûr, ne jamais dire jamais. Mais franchement, après avoir vécu tout ça, je ne vois pas pourquoi je recommencerai à m’infliger ça.

Si vous souhaitez partager mon témoignage autour de vous, il vous suffit d’enregistrer cette image sur Pinterest.

6 réponses à “Témoignage : J’ai décidé de ne plus prendre de pilule contraceptive”

  1. Je ne prends plus la pilule depuis 10 ans maintenant et au grand jamais je ne la reprendrais !

    Aimé par 1 personne

  2. Meili dit :

    je n’ai jamais pu supporter la pilule et d’ailleurs j’avais les mêmes symptômes, le stérilet (non progestatif) a été la solution, mais j’avais des règles plus abondantes et douloureuses, après j’ai décidé de ne plus avoir de contraception, on fera comme toi, maintenant je n’ai plus de problème puisque je suis ménopausée ! bonne journée

    Aimé par 1 personne

  3. Sandrine dit :

    Beau témoignage, j’ai arrêté la pillule après mon deuxième enfant et je n’ai jamais regretté. C’était il y a 17 ans…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :